La gamme pentatonique mineure

Ecrit le ven 14/12/2018 - 19:01 par Bob
Difficulté

Continuons l'étude des gammes pentatoniques : nous allons parler ici de la gamme pentatonique mineure. Tout comme la pentatonique majeure, la gamme pentatonique mineure est issue de l'échelle pentatonique occidentale ...Sol La Do Ré Mi Sol La Do Ré... mais sa structure est bien différente.

Nous allons voir que la gamme pentatonique mineure est un mode de la pentatonique majeure. Nous allons parler des modes dans la suite. Sachez pour l'instant que tout ce que vous avez durement appris sur les pentatoniques majeures vous facilitera grandement l'apprentissage des pentatoniques mineures.

La gamme pentatonique mineure est bien plus utilisée en métal que la penta majeure (normal, puisqu'elle est mineure elle va sonner plus sombre). De nombreux riffs et solos orientés rock/métal sont construits autour de cette gamme à laquelle on ajoute très fréquemment des blue notes pour la faire sonner de manière unique. Cette gamme sert aussi de base à la construction d'autres gammes orientées blues.

Sommaire de la leçon :

Modes et gammes relatives

On appelle mode d'une gamme n'importe quelle gamme que l'on peut obtenir en prenant pour nouvelle tonique n'importe quel degré de la gamme.

Prenons la gamme pentatonique majeure de Do : elle comprend les 5 degrés Do (I), Ré (II), Mi (III), Sol (V), La (VI) et Do (I). On peut donc obtenir 5 modes différents en prenant pour tonique un des cinq degrés de la gamme.

Par exemple, si le degré VI devient la tonique on obtient la gamme : La, Do, Ré, Mi, Sol, La. Les notes sont exactement les mêmes mais la tonique est La (et non Do) et surtout la structure est complètement différente. L'intervalle La - Do définit une 3cem donc c'est une gamme mineure (un mode mineur en fait) : la gamme pentatonique mineure de La.

Le mode issu du degré I d'une gamme est la gamme elle-même.

Deux gammes sont dites relatives lorsqu'elles comportent les mêmes notes mais qu'elles diffèrent dans leurs structures. Ainsi, deux modes d'une même gamme sont des gammes relatives.

Par exemple la gamme pentatonique majeure de Do et son mode issu du degré VI, la gamme pentatonique mineure de La, sont des gammes relatives. Elles contiennent toutes les deux les notes Do, Ré, Mi, Sol et La mais les degrés ne sont pas les mêmes.

Il faut bien comprendre que deux gammes relatives, bien qu'elles aient les mêmes notes, s'utilisent différemment. La tonique n'est pas la même et parfois l'une des deux gammes est mineure, l'autre majeure (comme pour les pentatoniques majeure de Do et mineure de La) ; donc n'ont pas du tout la même sonorité.

Présentation de la gamme pentatonique mineure

Structure de la pentatonique mineure

La gamme pentatonique mineure est le nom du mode issu du degré VI de la gamme pentatonique majeure.

On a vu plus haut que, pour la pentatonique majeure de Do, le mode issu du degré VI est La, Do, Ré, Mi, Sol et La.
La devient le degré I et on peut déterminer la qualité des autres degrés à partir de cette tonique :

La (I), Do (bIII), Ré (IV), Mi (V), Sol (bVII), La (I)

En ne retenant que la structure, on peut dire que la gamme pentatonique mineure comprend 5 degrés répartis ainsi :

structure de la gamme pentatonique mineure

On peut également dire que la gamme pentatonique mineure est caractérisée par des intervalles de 3cem, de 4teJ, de 5teJ et de 7èmem. Ces différents intervalles sont calculés à partir de la tonique.

En prenant par exemple Do comme Ier degré (c'est à dire comme tonique), on obtient d'après cette structure la gamme pentatonique mineure de Do :

Do (I), Mib (bIII), Fa (IV), Sol (V), Sib (bVII), Do (I).

Autre exemple, en prenant pour tonique la note Mi, on obtient la gamme pentatonique mineure de Mi (très appréciée des gratteux rocks) :

Mi (I), Sol (bIII), La (IV), Si (V), Ré (bVII), Mi (I)

En rajoutant les degrés II et bVI, on obtient la structure de la gamme mineure diatonique (voir une prochaine leçon). La pentatonique mineure et la gamme mineure sont donc très proches dans leurs structures. On peut ainsi remarquer que la gamme pentatonique mineure est une gamme mineure sans demi-ton diatonique.

Nous savons que la gamme pentatonique majeure génère un accord majeur à partir du degré I et un accord mineur à partir du degré VI (voir la gamme pentatonique majeure). Comme la pentatonique mineure est le mode issu du degré VI, elle va générer un accord mineur sur le degré I et un accord majeur sur le degré bIII.

Par exemple, la gamme pentatonique mineure de Do contient les notes de l'accord Do m (issu du degré I) : Do (I), Mib (bIII) et Sol (V). Elle contient également l'accord de Mib M (issu du degré bIII) formé par les notes Mib (bIII), Sol (V) et Sib (bVII). Cela signifie que sur un accord de Do m ou de Mib M, les notes de la gamme pentatonique mineure de Do ne sonneront jamais vraiment fausses (bien sûr chaque note aura un poids différent mais nous en reparlerons plus bas).

On parle de la tonalité Do m pentatonique pour parler de l'utilisation de la gamme pentatonique mineure de Do sur les accords engendrés par la gamme mineure de Do.

Les blue notes

Rappelez-vous, lorsqu'on rajoutait la blue note bIII (entre les degrés II et III) à la gamme pentatonique majeure, on obtenait la gamme de blues avec deux tierces. En prenant maintenant le mode issu du degré VI de cette nouvelle gamme, on obtient donc la gamme pentatonique mineure relative et la blue note devient dIV (entre les degrés IV et V).

La blue note dIV forme un intervalle de 4teAug avec la tonique. C'est une note caractéristique du blues. On forme ainsi une gamme hexatonique (de 6 degrés) avec la structure suivante : I - bIII - IV - dIV - V - bVII - I.
Cette gamme s'appelle tout simplement la gamme de blues.

Attention ce nom peut prêter à confusion : il n'y a pas qu'une seule gamme de blues ! Nous avons déjà vu la gamme de blues à deux tierces et nous verrons d'autres gammes pour jouer blues dans la suite de ce cours.

Les formes de la gamme pentatonique mineure

La gamme pentatonique mineure étant le mode issu du degré VI de la penta majeure, il suffit de déplacer les dégrés de la pentatonique majeure d'un rang vers la droite pour obtenir ceux de la penta mineure. Ainsi les numéros des formes de la pentatonique mineure seront ceux de la pentatonique majeure + 1. D'où la règle :

Forme mineure = Forme majeure + 1

Les formes majeures durement apprises correspondent donc à des formes mineures.
Cependant, tout le travail n'est pas fait : la tonique n'est plus à la même place. Maintenant, la tonique est la note la plus grave du schéma I, qui était anciennement le schéma V (Si on avait conservé les positions de la tonique, on aurait fait une simple transposition d'1 ton 1/2 !). Il est donc essentiel d'apprendre les nouveaux emplacements de la tonique (toujours représentés en rouge).

Les emplacements de la blue note dIV sont inscrits en bleu. Toutefois, je vous conseille d'abord de retenir les formes et les emplacements de la tonique avant de vous attaquer aux emplacements de la blue note.

La blue note n'est pas jouée dans les exemples en tablature pour plus de clarté. Vous pourrez l'insérer quand vous connaîtrez parfaitement les douze tonalités de la gamme.

forme 1 de La m pentatonique

Pentatonique mineure - Forme 1 :
forme 1

forme 2 de La m pentatonique

Pentatonique mineure - Forme 2 :
forme 2

forme 3 de La m pentatonique

Pentatonique mineure - Forme 3 :
forme 3

forme 4 de La m pentatonique

Pentatonique mineure - Forme 4 :
forme 4

forme 5 de La m pentatonique

Pentatonique mineure - Forme 5 :
forme 5

Télécharger

Reprenez les trois premiers exercices de la gamme pentatonique majeure en les appliquant à la gamme pentatonique mineure.

Appliquez tous les plans et tous les mouvements de la gamme pentatonique majeure aux formes de la gamme pentatonique mineure. Ce travail doit être fait régulièrement.

Improviser avec la gamme pentatonique mineure

Quelques principes d'utilisation

  • La gamme pentatonique mineure peut s'utiliser sur l'accord mineur issu du degré I ou sur l'accord majeur issu du degré bIII.

En fait, on peut jouer la gamme pentatonique mineure sur n'importe quel accord de la gamme mineure harmonisée (voir une prochaine leçon).

  • Les degrés I, IV et V sont des degrés forts. Pensez donc à les jouer sur des temps forts (premier ou troisième temps d'une mesure à 4 temps).
    Construisez vos solos en pensant à la relation tension/détente. Rappelez-vous que le degré V provoque une tension et se conclut généralement sur le degré I (repos, détente). Le degré IV quant à lui est un intermédiaire entre les degrés I et V. On peut trouver très couramment des grilles d'accords issus des degrés IV, V et I.
  • Utilisez fréquemment la blue note dIV, que ce soit comme note de passage entre les degrés IV et V ou comme inflexion du degré IV en utilisant la technique du bend (voir les effets de jeu dans la leçon sur les notations musicales). Votre jeu va sonner blues.
  • On peut jouer la gamme de blues (penta mineure + blue note dIV) sur une grille en tonalité majeure. En mélangeant tonalité majeure et mineure on obtient l'essence même de la tonalité blues. Il est courant de mélanger la pentatonique mineure avec la pentatonique majeure. Le plus souvent, on rajoute les degrés II ou VI (issus de la pentatonique majeure) à la gamme de blues. Par exemple, dans le solo de Highway to Hell de AC/DC, Angus Young joue la gamme de La blues enrichie du degré VI (Fad) sur un accord de La majeur.

Enrichissez votre jeu blues en reprenant la grille de blues en Mi M de la gamme pentatonique majeure. Improvisez dessus en utilisant la gamme de Mi blues enrichie des degrés II et VI, c'est à dire jouez Mi mineur pentatonique en rajoutant les notes Fa# et Do#.

Exemples d'utilisation

  • Solo de Antisocial de TRUST

Voici un premier exemple bien frenchy, joué à 176 bpm, en tonalité de Ré mineur. On joue la gamme de Ré blues. Notez également l'apparition de la note Si (entourée sur la tablature), c'est le fameux degré VI de la pentatonique majeure de Ré. Pas de réelles difficultés, ce solo est construit autour de plusieurs plans et mouvements que nous avons déjà étudiés dans la leçon précédente.

Solo de Antisocial - Partie 1
Solo de Antisocial - Partie 2
Solo de Antisocial - Partie 3
Solo de Antisocial - Partie 4

Télécharger

  • Extrait du solo de La Grange de ZZ Top

Ah le fameux morceau de ZZ Top avec sa rythmique ternaire à 162 bpm. La rythmique est en Do M et les barbus jouent Do blues. Pas de problème particulier à signaler mais il faut d'abord jouer très lentement avant d'atteindre progressivement le tempo original.

Solo de La Grange - Partie 1
Solo de La Grange - Partie 2
Solo de La Grange - Partie 3
Solo de La Grange - Partie 4

Télécharger

  • Solo de You Shook Me All Night Long de AC/DC

Voici un solo typique de chez AC/DC à 120 bpm, simple et efficace. La tonalité est Sol blues : Angus joue la gamme de Sol blues enrichi des degrés II et VI (entourés sur la tablature) sur les accords Sol M (I), Do M (IV) et Ré M (V).

Solo de You Shook Me All Night Long - Partie 1
Solo de You Shook Me All Night Long - Partie 2
Solo de You Shook Me All Night Long - Partie 3
Solo de You Shook Me All Night Long - Partie 4

Télécharger

  • Premier interlude de Hit The Lights de Metallica

Voici un exemple du jeu de Kirk Hammett dans les débuts de Metallica. Tempo élevé, 160 bpm, et gamme de La blues à fond la caisse dans les aigus. Très efficace ! Jouez d'abord très lentement ces enchainements de turn-overs puis augmentez progressivement la vitesse.

Premier interlude de Hit the Lights - Partie 1
Premier interlude de Hit the Lights - Partie 2

Télécharger

  • Intro de Cliffs Of Dover d'Eric Johnson

On finit avec l'intro de Cliffs Of Dover jouée par Eric Johnson en rythme libre à 150 bpm. La tonalité est Mi blues et on remarquera l'ajout du degré II, la note Fad. La difficulté est ici la rapidité donc pas de panique : on commence lentement puis comme d'habitude on augmente le tempo progressivement.

Intro de Cliffs of Dover - Partie 1
Intro de Cliffs of Dover - Partie 2
Intro de Cliffs of Dover - Partie 3

Télécharger

Back to Top